• Autopsie d'un chemisier (2/3)

    4 - Les poignets

    Autopsie d'un chemisier (2)

      Les poignets font 6cm de long pour une circonférence fermée de 25cm. Bouton et extrémité de boutonnière sont situés à 1cm du bord. La surpiqure qui souligne le tour du poignet à 6mm du bord se termine par un point d'arrêt à 1cm de la base du poignet.
    Les deux faces du poignet sont montées ensemble, puis assemblées par une seule couture au bas de la manche.

    Autopsie d'un chemisier (2)

    Autopsie d'un chemisier (2)

    Autopsie d'un chemisier (2)

      Les marges du poignet interne sont de 1,2cm, celles du poignet externe de 2cm. Les autres marges ont été recoupées à 0,5cm.
    La marge supérieure du poignet externe a d'abord été rempliée et surpiquée à 6mm du bord. Puis les deux poignets ont été placés endroit contre endroit, la marge du poignet interne venant recouvrir celle du poignet externe, et piqués ensemble sur les trois bords. Cette méthode présente l'avantage de bien plaquer les marges à l'intérieur du poignet, et de rendre celles-ci cachées dans la zone d'assemblage au bas de la manche. Les marges ont été recoupées dans les coins inférieurs avant que le poignet ne soit retourné sur l'envers.

    Autopsie d'un chemisier (2)

    Autopsie d'un chemisier (2)

      Seule la face extérieure du poignet est garnie d'entoilage thermocollant d'épaisseur moyenne coupé dans le biais. A noter que les marges supérieures sont exemptes d'entoilage.

    Autopsie d'un chemisier (2)


    5 - Les fentes de manches

      Le bas de la manche, avant d'être monté sur le poignet, a été muni d'une fente dite indéchirable, de 10cm de longueur. Du côté correspondant à la boutonnière, la patte de propreté a été repassée vers l'envers de la manche afin de demeurer invisible une fois le poignet boutonné (cf. 1ère photo de l'article).

    Autopsie d'un chemisier (2)

    Endroit / Envers

      Cette fente a été rendue "indéchirable" dans sa partie supérieure par une couture oblique avec point d'arrêt, qui maintient la patte repliée sur elle-même dans le sens de la longueur.

    Autopsie d'un chemisier (2)

      Une fois cette couture défaite, nous voyons que la patte cousue sur le bord de la fente a une largeur terminée de 6mm sur toute sa longueur.

    Autopsie d'un chemisier (2)

      Elle a été assemblée par une seule couture à l'endroit et à l'envers de la fente de manche.

    Autopsie d'un chemisier (2)

      Cette couture débute à 5mm du bord de fente, et s'en rapproche tout doucement pour atteindre 2mm autour du point culminant. Cela permet à la manche de ne pas former de pli disgracieux en haut de la fente.

    Autopsie d'un chemisier (2)

      La patte de propreté est constituée d'un rectangle de 22cm sur 2,2cm. Ses bords longitudinaux sont repliés de chaque côté sur l'envers de 5mm, puis la bande est pliée en deux sur son axe longitudinal avant d'être posée.

    Autopsie d'un chemisier (2)


  • Commentaires

    1
    Les Bibous
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 19:26
    Les Bibous

    Hum... intéressant... mais gé pô tou lu gniiiiiiii 

    2
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 22:41

    Pourtant je divise en petites portions en essayant d'être la plus concise possible pour éviter l'indigestion :-(

      • Les Bibous
        Lundi 19 Décembre 2016 à 22:29
        Les Bibous

        Mais la partie trois j'ai tout lu.. Comme quoi, ça dépend des jours et... de mon niveau de rhume ! 

    3
    Lise
    Vendredi 16 Décembre 2016 à 18:52
    Lise
    Joie et bonheur, le retour des autopsies! Merci :-) c'est quand même plus intéressant que celles au travail
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :